Les U17M champions ! (avec le texte de Denis)


Les U17M champions départementaux avec une belle victoire 67 à 57 face à Saint-Lys.

Ils sont venus, ils sont tous là… Elle va se jouer cette finale U17M !

Ils sont venus les habitués, les parents et les amis, les ‘serial supporters’ : Solange et Bernard; Sylvie et Gérard(*), arborant fièrement les couleurs du BCQF. Y a même Jean-Phi, et les joueurs vainqueurs U17M en 2017, Vincent, Mathéo et Marcus revenu spécialement de Paris pour l’événement à partager avec son frère cadet (‘facile’, j’avoue). Il est même là et à distance, Bastien ‘aus Deustchland’.
Avec Mathéo, il y a même Justin et Nicolas (trop bon d’être Monsois, mes amis). Bien sûr, il y a Mickaël, venu avec Lucie et leur petit Loïc, sans parler de Stéphane, notre président, venu avec sa famille de basketteuses mais aussi tout le bureau du BCQF. Il y a les amis des joueurs, les amis des amis et tant d’autres que je ne pourrai pas tous citer, mais que nous remercions vivement d’être venus encourager nos garçons.

Temps lourd, parquer en tartan, salle originale, aérée et festive. Louise aux manettes à la table de marque.
Toutes les conditions sont réunies pour une bonne finale de basket avec des supporters bien chauds.
Si la victoire devait se déclarer au nombre de supporters, le BCQF aurait gagné avant même le coup d’envoi !

Allez, c’est parti pour 4 quarts temps décisifs. Que le meilleur gagne et quoiqu’il arrive, nous aurons vécu une superbe saison avec nos cadets.

Émerick n’y va pas avec ‘le dos d’la cuillère’ (« c’est une finale ou quoi, les gars ») et demande aux garçons de presser leurs adversaires dès le début du match.

Mais comme dans toute bonne finale, les deux équipes craignent d’abord et avant tout d’être battues. Les garçons de Saint-Lys comme ceux de Quint-Fonsegrives semblent de fait sur la retenue et les 2 équipes se neutralisent.

Au fil des minutes, la pression se relâche, nos garçons desserrent le frein à main et retrouvent le standing de la 1/2 finale.

Nos garçons prennent la dimension de l’événement et mènent 22 à 15 au 1er QT.

Au second quart temps, Saint-Lys prend l’eau en 90 secondes. Le BCQF mène 29 à 15 et le coach de Saint-Lys prend un temps mort.

Émerick et le coach adverse demandent au fur et à mesure des temps morts pour casser la dynamique de l’adversaire au cours de ce second QT. La malice bien connue de notre coach nous assure de ne pas être perdant à ce petit jeu de poker.

A la mi-temps, le BCQF mène avec aplomb 43 à 35.

A la reprise, Émerick relance l’équipe sur un système de presse. Mais il est fou ce coach, il fait chaud les gars. Les capots vont bientôt être ouverts, comme on dit en Ovalie.
Les deux équipes ne s’en laissent pas compter. Le 3ème QT est adjugé à égalité et le BCQF reste en tête de 9 points, 55 à 46 avant la dernière ligne droite.

Tel Nelson dans les travées de Roland, je zigzague entre les sièges de supporters à la recherche d’un ‘people’ du BCQF. Ah, notre secrétaire, mine réjouie et accueillante comme à son habitude. Je tente une interview rapide au cours d’un temps mort. « Alors François, ton impression sur cette finale, comment la sens-tu ? » François : « C’est un match plein, intense où on ressent la tension, mais avec le collectif cela devrait le faire !» Merci François, mais c’est déjà reparti. On croyait la victoire assurée mais avec nos garçons, gagner sans se faire peur n’est pas dans leurs habitudes. Et ce dernier quart temps n’échappe pas à la règle. L’équipe perd de sa superbe et bégaie son basket : passes hésitantes, jeu aléatoire, shoots mous. Le BCQF ne mène plus que de 3 points à 6’15″ de la fin. «P’tain merde», vous faites quoi les gars, vous nous donnez des sueurs froides. Mais Émerick est là. Avec des temps morts savamment orchestrés, l’affaire est réglée.

Le BCQF réenclenche la marche avant et accélère : 65 à 57 à 34 secondes de la fin, les sourires sont là et la victoire au bout du chemin.
In fine, c’est sur un score de 67 à 57 que les U17M sont sacrés champions départementaux de «Haute-Garonne et Ariège».

« On est les champions, on est les champions, … » Les mamans se précipitent sur leurs rejetons, fières d’avoir mis au monde de « si beaux bébés ». Les papas avec plus de retenue mais tout aussi fiers, se remémorent qu’en leur temps, ils avaient eux-mêmes vécu des émotions intenses que ce soit sur la pelouse, la cendrée ou un parquet.

C’est l’ivresse de la victoire au BCQF : tout le monde se congratule et s’embrasse.

La fête de la grande famille du BCQF se poursuit avec les « 1 an » de Loïc, qui ira grandir au bon air du Tarn.

Ce reportage ne pourrait s’achever sans le mot de la fin de François « Tu me l’aurais demandé au début, je te l’aurais dit que le BCQF allait gagner avec 10 points d’écart » … sacré François !

(*) Nos 4 ‘Papi et Mamie’ ont été élus MVS (« Most Valuable Supporters ») de la saison U17M avec remise des maillots lors d’une sympathique cérémonie le samedi 21 mai après la qualification en finale.

(note du webmaster : Bravo Denis, un article qui couronne une année de reportages, avec textes et images ; c’est toi le champion du site web !)

Photo officielle :

Vidéos :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.